Les gracieuses petites histoires

Vous pouvez aussi aller sur mon site : www.gracieuserobert.com
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notice à l'usage des fratries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gracieuse

avatar

Messages : 575
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 42

MessageSujet: Notice à l'usage des fratries   Jeu 5 Oct - 9:52

‒ Mon p’tit bouchon, nous allons diffuser la notice à l’usage des frères et sœurs, enfin à l’usage des fratries
Voix off : ‒ C’est pas trop tôt, ça fait 231 j’aime sur Facebook qu’on vous attend !
‒ Tout ça? Mais c'est que tu travailles bien, mon biquet !
‒ Non, ne me gratouillez pas le menton! Un peu plus à droite?
‒ Attention à ton impertinence ou je vais sévir. On voit que je t’ai permis de voir la petite du troisième !
‒ C’est une question de respect pour les lecteurs, que diable ! Marie-Eglantine n’a rien à voir là-dedans, d’abord.
‒ Silence dans les places à 5 cents. Tu crois qu’ils attendent après mes notices ?
Voix off : ‒ Ben oui. Bien sûr, j’y veille. Puis si vous ne passiez pas votre temps sur d’autres manuscrits à diffuser dans quelques années, hum ?
‒ Ah oui, ça je sais que tu t’occupes d’eux, ils me parlent assez de toi !
‒ Alors, on la fait cette notice ?
‒ Doucement, l’élastique est tendu !
‒ Des promesses, toujours des promesses mais vous ne faites rien.
‒ Privé de chocolat !
‒ Ca ne changera pas de d’habitude, vous mangez tout !
‒ Privé de Nana Mouskouri !
Voix off : ‒ Ah non pitié ! Je regrette !
‒ Trop tard. Bon, la notice maintenant.
‒ Je ne ferais pas de commentaires dessus, rendez-moi ma Nana !
‒ Pour une raison que je ne m’explique pas, tu es réclamé. Donc, tu fais tes commentaires.
‒ Avec ma Nana qui me parle à l’oreille ?
‒ Non.
Voix off : ‒ André Rieux alors ?
‒ Mais pourquoi cette musique d’attente de téléphone ? Il y a tant de musiques plus intéressantes ! Je me demande ce que ta mère t’a appris !
‒ L’amour de la belle musique harmonieuse, pas votre bruit discordant !
‒ C’est parce que tu n’as pas été sensibilisé au chant d’une guitare électrique.
‒ Ca chante ces engins ?
‒ Un peu de respect pour les dieux du rock, bordel !
‒ Gracieuse, une dame du monde ne…
‒ Notice. Maintenant. Lecture. Silence.
Voix off : ‒ Je lis à voix haute ou… Bon, d’accord, à voix haute avec application et sans Nana. Snif.

Notice à l’usage des fratries

Quel que soit l’âge, on va dire qu’on a besoin de son frère ou de sa sœur. Surtout lorsqu’on doit sortir, qu’on a des enfants, ou qu’on a une nouvelle à faire passer aux parents.
Non, ils ne se contentent pas de fournir la vaseline pour qu’elle passe mieux. Ils peuvent aussi servir de cellule de soutien psychologique. Oui, pour vous aussi.

QU’EST-CE QU’UNE SŒUR OU UN FRERE ?
Ce sont comme vous, des omnivores, de la race humaine, en gros, un primate caractérisé par la station verticale, par le langage articulé, un cerveau volumineux, des mains préhensiles, etc. (selon le Larousse) partageant le même ADN et les mêmes parents que vous, pour le etc. Nous allons le développer ici, ne vous inquiétez pas, Gracieuse a tout prévu pour vous.
Voix off de l’assistant : elle est très forte, cette Gracieuse ! Elle pense même à définir ce qu’on se moque de mieux connaître. Quoique ?

QUELLE EST LA MEILLEURE PLACE DANS LA FRATRIE
Une chose importante à aborder, de base, est la place dans la fratrie : que l’on soit l’aîné, au milieu, ou le dernier, change beaucoup de choses. Même dans une fratrie plus conséquente que trois enfants, nous allons y revenir. Il est évident que nous parlons aussi ici des jumeaux/jumelles, qui connaissent d’autres soucis, eux, à savoir, que parfois, on les confond. Ce qui peut parfois être drôle quand même. Surtout lorsque même les parents arrivent à les confondre.

L’aîné(e)
Il est donc le premier primate de la famille, adulé par tous, parce que l’innovateur, caractérisé par sa station verticale quelques mois plus tard, son langage articulé que seule sa mère comprend, des mains préhensiles qui vont surtout là où on lui a interdit d’aller. Il va apprendre aux parents ce qu’est un enfant. Les grands-parents, eux, vont tout trouver normal. Ils sont là pour gâter, non pour éduquer, disent certains.

Celui du milieu
Voix off de l’assistant : ‒ Oui, comme la terre du milieu, hihi
‒ Ce n’est pas drôle. On ne plagie pas le grand Tolkien ici.
Quand on est au milieu, c'est tout bénef ! On récupère les bénéfices du premier et on ses protégé par le petit qu'on ne laissera pas partir. Ou les autres, d’ailleurs. Que du bonheur. Puis si on gère, on arrive même à bien se planquer quand une bêtise est faite et qu’on cherche le coupable.
- Si on reprend la définition de m’sieur Larousse, c’est un primate caractérisé par la station verticale, en s’accrochant à (aux) l’aîné(s), par le langage articulé appris aussi par l’aîné(e), un cerveau volumineux, non, pas plus volumineux que l’aîné, faut pas rêver, mais qui va certainement apprendre plus vite en voyant celui(ceux) plus haut faire aussi, des mains préhensiles, (surtout pour récupérer les affaires intéressantes des frères et sœurs).
- Celui est qui au milieu peut observer ce que le plus grand fait, toutes ses erreurs, et ne pas les reproduire. Il en fera d’autres qui serviront à ceux qui suivront. Ainsi, la boucle est bouclée.

Le (la) petit(e) dernier(e)
Quand on est le petit dernier, on se laisse porter par les autres.
Courage quand vous allez vouloir prendre votre envol !
- Restons dans la définition de m’sieur Larousse, c’est donc un primate terminant la fratrie, caractérisé par la station verticale, en s’accrochant à (aux) l’aîné(s) en prenant un air mignon qui fait qu’ils craquent tous, par le langage articulé appris aussi par le(s) aîné(e) disputés si le langage est un peu fleuri. Ce petit singe se contente de répéter à un moment opportun les meilleurs extraits, un cerveau volumineux, non, pas plus volumineux que les autres, mais certainement mieux utilisé par l’expérience, des mains préhensiles, habiles pour agripper les avantages.
Voix off de l’assistant : ‒ Mais pourquoi êtes-vous si méchante avec les derniers, Gracieuse ?
‒ Parce que !
‒ Bien, on continue alors, mais sachez que je suis le dernier de ma famille et que maman me protège toujours des méchancetés des autres. C’est pour ça que…

QUELLE EDUCATION DONNER AUX PLUS JEUNES ?
- La période de dressage du(des) petit(s/es) frères (/sœurs)
Attention, ça paraît mignon, ça semble docile, ça a l'air pratique, mais ce n'est pas comme un chiot traditionnel. Un chien, adulte, ira vous chercher vos chaussons, votre journal, votre bière.
Le petit frère (petite sœur) ira, contre rétribution, en oubliant toutes les bêtises que vous avez pu leur enseigner jusqu'à maintenant.
- Les petits sont naïfs.
Quand vous êtes le plus grand(e), vous pouvez tout leur raconter, ils gobent comme des œufs (jusqu'à un certain âge).
‒ Voix off : Oui, ma grande sœur m’avait raconté qu’elle avait chassé la baleine lors de son séjour en colonie, une fois ! J’avais un poster de Moby Dick dans ma chambre par respect.
Si vous êtes plus jeune, qu'est-ce que vous avez pu croire comme âneries ! Vous vous vengez sur les plus jeunes aujourd’hui ? Très bien, je suis fière de vous.

- Leur apprendre à bien parler :
Parfois, il faut se retenir de rire quand on entend :
‒ Grand(e) frère (sœur), je te pardonne
Non, mais c’est moi qui dois te pardonner, c’est toi qui a bousillé mon CD de mon groupe préféré !
‒ Oui, ben je te pardonne.
‒ Mais non, c’est moi qui te pardonne, parce que tu vas m’offrir l’intégrale de ce groupe.
‒ Oui, je te pardonne, c’est bien ce que je dis.
‒ OK, laisse tomber. File-moi ton argent de poche, que je passe ma commande.

- Le petit frère (petite sœur) ira, contre rétribution, en oubliant toutes les bêtises que vous avez pu leur enseigner jusqu'à maintenant. Oui, c’est le prix à payer quand on n’est pas assez discret et que ces petits cons… ces petits saloperi… ces petits CURIEUX vous ont vu(e) en situation délicate. Les dossiers, dans les fratries, ça pique encore plus.

Une autre possibilité aussi, assez peu exploitée, mais que je préconise :
- Location du petit frère (petite sœur)
Pour les copains qui sont enfant unique, vous pouvez toujours leur louer votre gnome.
Attention toutefois à faire un bon contrat où tout est prévu à la mode de « 50 nuances de Grey ». Sévices inclus. C’est la base.
« Vous pouvez le battre, mais pas trop, ne laissez pas de trace visible, quoi.
Vous pouvez l'utiliser pour faire vos courses, mais attention, il n'est pas encore majeur, pas d'alcool, pas de cigarettes.
Vous pouvez l'utiliser pour jouer au foot, mais ça rebondit mal. Par contre, ils font des très bons ramasseurs de balles de tennis. Le tout est de bien leur vendre l'histoire à la base. »
Prévoir un gnome de remplacement si vous comptez vous entraîner beaucoup, ça se fatigue quand même au bout d'un moment et nous ne fournissons pas le chargeur.
Ceci est valable aussi pour la fratrie plus âgée. Ils peuvent rendre plus de services. Parlons-en, d’eux, justement.

LE DRESSAGE DE(S) AINE(S)
S'ils sont plusieurs, laissez-les se battre entre eux, de toute manière, c'est vous qui obtiendrez gain de cause. Attention à être bien rigoureux dans les leviers à utiliser pour chacun. Au pire, lisez Machiavel, ça pourrait être utile. Mais attention, il n'y a pas d'images dans ce type de livres.
Cependant, si vous gérez, vous allez réussir à demander à votre victi... élu du concours qui vient me chercher à... FRERE (/soeur). Il vient chercher le paquet en boîte à cinq heures du mat’, avec les copains et copines qu’il raccompagne chez eux. Oui, parce que vous êtes un expert en photos compromettantes. Petit paparazzi, va.
Ben oui, fallait pas le(la) laisser savoir certaines choses compromettantes à votre propos. Z’étiez bien content de le(la) trouver quand vous étiez en train de ramper en pleurant pour rentrer chez vous parce que vous aviez perdu vos chaussures qui étaient autour de votre cou ! Hum ? Alors boîte à camembert !
Pardon, je m’égare.

- Avoir un grand frère (une grande sœur) peut être utile pour faire connaissance avec les copains (copines) plus âgés aussi, par conséquent.
Pour négocier qu'il (elle) vous emmène quelque part, les larmes ne fonctionnent pas. Pensez à l'espionner (en toute circonstance) pour vendre les informations utiles. Non, ce n'est pas du chantage, c'est de la surveillance utile. J’ai déjà parlé des paparazzis ? Alors variez les sources, les web-cam aussi, ça aide !
Si vous êtes l’aîné(e), condoléances, c’est vous qui avez ouvert toutes les portes, et vous avez assisté au flot de permissions par la suite, oui, je sais, même pas un merci.

COMMENT ASSUMER SA FRATRIE
A l’école
Suivre les plus vieux, ce n’est pas la meilleure option à prendre. On entend :
« ‒ Ah mais j'ai eu ton frère ou ta sœur en classe. Espérons que tu feras mieux/aussi bien que lui/elle. »
Ou comment avoir la pression dès le premier jour!

Avec les voisins/amis/famille
‒ Tu peux pas surveiller ton frère ? Il a encore mis la culotte de la petite marine sur sa tête !
‒ Non je n'ai pas choisi ce boulet au pied. Evitez de crier que c’est mon frère, merci.

QUELS SONT LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DES FRERES ET SOEURS
- Les jouets/vêtements/livres d'école usagés que vous récupérez.
S'ils sont soigneux, tant mieux. Sinon... Ben c'est un mauvais moment à passer. La mode ne dure qu’une saison, c’est l’avantage, vous allez grandir vite.
- Demander des conseils sur ce qu'il a déjà fait et ce par quoi vous passez.
N’oubliez pas de faire le tri dans leurs récits qui sont parfois un peu trop romancés et réalistes.
- La couverture quand vous voulez sortir avec une personne qu’on vous a interdit de fréquenter. Allez, avouez que vous l’avez fait !  
Voix off : ‒ Je me rappelle que Maman ne veut pas que je fréquente la jeune Marie-Chantal de la cour du haut, parce qu’elle…

SUPPORTER SA FRATRIE QUAND ON EST ENFANT
Voix off : ‒ Mais j’ai pas fini de parler !
‒ Plus tard, c’est pas le sujet de cette notice.

- Se divulguer les cadeaux de noël.
Vous avez une âme d’espion. Oui, on l’a déjà vu. Donc, vous pouvez même leur divulguer les cadeaux contre un service, une somme d’argent ou une couverture. Elle est pas belle la vie ?
- Utiliser les petit(e)s frères (/sœurs) pour son intérêt personnel.
Si vous arrivez à bien leur expliquer l’utilité de la vaisselle pendant que vous finissez votre partie de jeu vidéo, vous en serez quitte pour une petite initiation à ce jeu par la suite. Allez, trente minutes, à côté d’une vaisselle pour un régiment, c’est rien.
- Se couvrir face aux parents / Se protéger l'un l'autre.
Qui a cassé le vase de la grand-mère ? Hum ? Nul ne sait parce que c’est en faisant une course de skate-board dans le salon que cet objet encombrant est tombé. Vous avez un animal domestique ?
Vilain chat ! Hop, l’affaire est dans le sac. Veillez toutefois à ce que votre complice ne parle pas sous la torture de chocolats ou de sucreries de tout acabit.

QUELLE CULTURE DONNER AUX FRERES ET SŒURS ?
- Musicale
Du petit frère ou de la petite sœur
Et c'est ainsi que vous vous retrouvez à aller au même concert d'un groupe, le même jour, sans vous être concerté(e)s.
Et là, vous vous dites que vous avez réussi votre éducation.
Du grand frère ou de la grande sœur
Il faut aussi leur montrer qu'il est temps de s'intéresser à d'autres styles musicaux que les groupes has been des années 80 ! Et que Miley Cirus est très intéressante. Surtout durant ses concerts. Si si.
Voix off de l'assistant : Ah oui, elle a un style très artistique dans son déhanchement, moi-même, je suis fan.

- Jeux de société
Vous voulez initier vos frères et sœurs aux plaisirs du jeu de société, mais cela se termine vite en « Avant de jouer à ce jeu, j'avais une famille et des frères et soeurs. »
Surtout lorsque vous envoyez le plateau valser hors de la table pour ne plus jouer.
Voix off : M'enfin, Gracieuse, vous êtes quand même la seule personne qui a trouvé le moyen d'introduire la guerre dans le scrabble !

- Les premières fois
Parlons donc de la première clope, la première bière, la première cuite, la première rupture.
Eh oui, ça arrive. Si vous avez un grand frère, vous pouvez le lâcher facilement sur l’individu qui vous a brisé le cœur. Si vous avez une grande sœur, ça peut marcher aussi. Pour la mettre en condition, il suffit de lui parler de son pull préféré dans lequel vous avez fait un trou. Oui, c’était vous, pas les mites. Puis vous lui donnez l’adresse de la personne en question et vous la lâchez. Sans muselière, cette fois.
A notez que cette méthode fonctionne aussi avec les petits frères, qui sont souvent plus grands physiquement que vous, parce que vous l’avez bien éduqué. Même pas besoin de cramer son pull.
Voix off : ce n'est pas le moment de vous parler de vos bas que j'ai malencontreusement laissés à soixante degrés et qui ont un peu rétréci au lavage ?

QUELLE UTILISATION AVOIR DES FRERES ET SŒURS ?
- Prêt de fringues entre filles et/ou de chaussures. Entendre :
‒ Non, cette horreur, ça va. T’as vraiment acheté ça ?

Pour les garçons, c'est un peu plus délicat :
‒ Tu m'prêtes tes baskets ? Snif snif... Ah ben finalement, non, tu m'prêtes ton gel ?

- Avec les frères et sœurs, l’ainé(e), parfois, pris(e) de remords par l'éducation quelque peu spartiate que donnée, mais c'est pour leur bien, ils comprendront plus tard. Donc, il (elle) décide de leur faire un cadeau : les emmener à un spectacle dont ils rabattent les oreilles de tout le monde depuis des jours. Parfois des semaines. Et le calvaire n’est pas fini, mais ils le comprennent plus tard. Et donc, trop bienveillants qu’il (elle) est, il (elle) achète deux billets pour le concert de cet artiste que le (la) petit(e) adore. Et pendant le show où il (elle) s’est attaché à son bras et au poteau le plus solide pour ne pas fuir en courant et /ou en pleurant (biffez la mention inutile), vous attendez la fin, qui tarde à venir. La sienne aussi. Oui, être grand frère (ou grande sœur) a des lourdes responsabilités, avec cette interrogation : pourquoi a-t-il laissé cette âme si pure se faire corrompre par ce bruit qu'il (elle) appelle musique?
Vos parents le lui revaudront. Et lui (elle), il (elle) aime quand c'est fini. Beaucoup. Son psy va avoir du boulot et ses cauchemars risquent de durer un peu.

Tâches ménagères
Les échanger contre d'autres corvées qui nous sont moins difficiles, une fois que les parents ont le dos tourné. Se retrouver avec un maillot de bain repassé, et une magnifique ouverture en forme de triangle au milieu du ventre.
Ben oui, il ne faut pas confier un fer à un gnome en rodage, ça peut causer des problèmes vestimentaires.

- Avoir un frère (une sœur) canon va vous donner plein d'amis.
Utilisez-le (/la) profitez-en pour vous afficher avec les plus populaires, ça vous permettra d'emballer plus facilement.
NB : l'utilisation de contrat peut être utile aussi dans ces cas-là, attention toutefois à vérifier les termes.
A partir d'un certain âge, notifiez bien que vous ne fournissez pas les capotes et la brouette. Oui, la brouette, vous n'avez jamais joué dans une brouette ? Vous manquez quelque chose.

ADULTE
- Les parents qui assument les réunions de famille.
Se raconter des souvenirs d’enfance avec les parents et les frères (et sœurs). Apprendre des choses aux parents qu’ils ne savaient pas.

- Acheter un T-Shirt identique avec les frères et sœurs
Faire une photo souvenir.
Bon, le tee-shirt qui dit qu'on a un frère/une sœur fou/folle et qu'on va le lâcher, ça a son petit succès. Mais quand on le fait vraiment, il vaut mieux prévenir ceux qui sont devant de courir. C'est vous qui l'avez éduqué après tout. Et vous avez fait les choses en grand, cette fois-ci !

- Faire la course en sortant du restaurant rapide. Voir les parents assumer leurs enfants devant les badauds ébahis.
‒ C’est nos enfants, c’est normal.
Bon après... Parfois, vous pouvez entendre des réflexions qui diront, « oui, quand on voit les parents, ce n'est pas étonnant ! »
Mais attention si les parents lâchent leurs enfants. Je vous aurais prévenu(s).

QUI EST LE FRERE OU LA SOEUR IDEAL(E)
J' déconne ! Vous croyez quand même pas que vos parents ont pu mettre au monde deux êtres parfaits en une seule génération?
Il vous dira que vous étiez le brouillon, et lui le chef-d'œuvre. Soit. Parfois, il faut laisser les enfants s'exprimer pour leur ego.

Quand on est enfant unique, eh bien on peut emprunter ou louer ceux des amis. C'est pratique, efficace et on n'est pas obligés de les supporter à plein temps. Que demande le peuple ?


Disponible en lecture libre et téléchargeable sur issuu et sur atramenta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Notice à l'usage des fratries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notice Fr Dx3R - Dx3S - Dx3.0 - Dx3
» [Livre] Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis
» l'usage du Laser pour la conservation et la restauration des biens culturels, les 18-19 Juin 2010
» krups XP 7220
» Votre usage de la télé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les gracieuses petites histoires :: Les gracieuses petites notices :: Les gracieuses petites notices-
Sauter vers: