Les gracieuses petites histoires

Vous pouvez aussi aller sur mon site : www.gracieuserobert.com
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notice à l'usage de ceux qui veulent faire la route du champagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gracieuse

avatar

Messages : 575
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 42

MessageSujet: Notice à l'usage de ceux qui veulent faire la route du champagne   Mer 10 Aoû - 19:44

Se cultiver, c’est bien. Développer ses connaissances en champagne, c’est une bonne idée ! Cette notice vous aidera dans la route du champagne pour s'initier un peu. (En gros, moins passer pour une brelle quand on nous explique des trucs sur le champagne, quoi ! ) Personne ne vous avait donné une notice pour cela. Vous pourrez me remercier à la fin. C'est rien, ça me fait plaisir. Et aussi parce que votre dernière soirée dégustation de vin, ben… Elle s'est passée... Assez douloureusement, le chauffeur de taxi appelé par le restaurateur a envoyé une grosse facture de nettoyage du véhicule, et vous êtes interdit de soirées dégustation de vins pour les six mois à venir. Et encore, c’est parce que le sommelier est un ami. Toujours utile, ce type d’amis, je l’avoue. A moins qu'il n'y ait qu'aux personnes... De bonne famille que ça arrive ?
Voix off de l'assistant : oui. Enfin bonne famille...

Pour rédiger cette notice, je me suis renseignée :

INSPIRATION
La dinde au whisky : http://www.chez-pierre.net/f_ri_rec.php
Voix off de l’assistant : et sa propre expérience mais elle ne le reconnaîtra pas.


PREPARER SON VOYAGE
- Faire une liste des exploitants à qui rendre visite : trouver les différentes caves pas trop loin l'une de l'autre.
NB : à Reims et Epernay, vous pouvez même le faire à pieds, ou en brouette, au choix.

- Précautions d'usage, prévoyez un Bob (non, pas le chapeau) le type... la victime... L'HEUREUX CONDUCTEUR qui va faire la route et vous emmener à travers cette route. (En France, on dit Sam, on en reparlera plus bas)

- Un rendez-vous chez le docteur pour un contrôle technique - Rendez-vous chez le kiné pour une remise en place de l’ensemble, foie inclus. Mais ça, c’est la base, je n’ai pas besoin de vous le dire.
NB : prévoir un rendez-vous pour le retour – vous comprendrez plus tard.


QUAND ?
Pas besoin d’attendre juillet pour faire la route du champagne !
Elle peut se faire tous les jours. Enfin, attention au foie, néanmoins. Une fois par trimestre semble un bon rythme. Le temps de retourner aux soirées dégustations de vin, quoi !

Cherchez si Modération est disponible. Personnellement, c’est mon ennemie, elle m’aime po. Mais tentez toujours votre chance. Peut-être que vous, elle veut bien vous fréquenter. La salo**
Voix off de l'assistant : en même temps, faites pas d'effort !


ACCESSOIRES INDISPENSABLES

- Carnet de route – Soit celui de la route des champagnes, soit un que vous avez préparé vous-même. Après la formation, la visite de la maison Drappier vous paraîtra IN-DIS-PEN-SA-BLE
Puis Bob (ou Sam) pourra cocher les caves visitées, pour ne pas les faire plusieurs fois, ce serait dommage de ne pas découvrir un nouveau champagne.
- Une brouette - Une charrette si vous êtes nombreux
- sac à vomi (non, pas en papier ! )
- des protège-genoux, si si, ça peut être utile
Pour les maladroits, prévoir aussi les protège-coude, les casques et ceinture pour le dos. A moins que Bob-Sammy ne soit kiné ? Bien joué !
- éprouvette pour le prélèvement de champagne et regoûter au cas où. Comparer, c'est bien aussi.
- un Bob (en Belgique, ça s'appelle comme ça d'abord! Ah, je l'ai déjà dit ?)
- un Sam (=un Bob Français pour équilibrer)
- un GPS (oui, même pour les exploitants très proches, on sait jamais)
- un traducteur pour les borborygmes en tout genre
- Un fauteuil roulant si les Sam-Bob ne sont pas assez costauds pour faire les porteurs ou pousser la brouette
- Une luge pour les escaliers
- Seau d'eau toujours plein – pour se rafraîchir entre deux visites
- Essuie ou serviette au choix (pas besoin d'expliquer !)
- Bonbons à la menthe pour une haleine fraîche


FORMATION PRELIMINAIRE
Hum, des préliminaires au champagne… Qu’on apporte les fraises !
Ah, c’est une explication à lire ? Pfff…

ETAPE 1 :
Découverte des bouteilles :
le huitième: de 9,4 cl à la bouteille: 75 cl; on s’en fout. Ca n’existe pas ou c’est trop petit
Là, on va commencer à attaquer les vraies bouteilles, celles pour les vrais hommes ! Pardon, pour les nanas qui en ont une belle paire, de poumons, oui oui. Et les hommes, ben c’est un peu plus bas, mais ils sont tellement en train de les vanter qu’on n’a pas besoin de les signaler. Ni de dire qu'ils en ont des sévères bien taillées.
le magnum: 1,5 l (2 bouteilles classiques); le jéroboam: 3 l (4 bouteilles); le réhoboam: 4,5 l (6 bouteilles); le mathusalem: 6 l (8 bouteilles); c’est mignon, mais voilà… Juste bon à savoir
le salmanazar: 9 l (12 bouteilles); le balthazar: 12 l (16 bouteilles); le nabuchodonosor: 15 l (20 bouteilles), le salomon: 18 l (24 bouteilles); là, on commence à parler bien, oui. Ah, il y en a d’autres ?
le souverain: 26,25 l (35 bouteilles); le primat: 27 l (36 bouteilles); le melchisédec: 30 l (40 bouteilles). Oh bordel ! Du lourd !
Mais ! Ce flacon pèse 54 kg lorsqu'il est plein! Oui, mais on a un Sammy-Bob solide. Donc ?
Seules la maison Drappier en Champagne l'élabore. Ah… prévoir donc une visite à la maison Drappier. Pas grave.
Voix off de l'assistant : elle a réussi à le placer !

ETAPE 2
Les types de champagne à déguster :

Le champagne Brut
C'est le Champagne de référence. Faiblement dosé en sucre, cela en fait un champagne idéal pour l'apéritif et durant le repas.
Celui qu’on vous fera goûter le plus souvent d’ailleurs

Le champagne Brut millésimé
Il est constitué uniquement de vins de la même récolte. Le Millésime met en avant une année de vendange exceptionnelle. Il vieillit un minimum de 5 ans en cave avant d’être commercialisé. Les millésimes récents sont : 2008, 2006, 2004, 2002, 1996 millésime exceptionnel
Si on vous propose d’autres années en millésime, c’est du vol. Parce qu'il faut une autorisation pour en fabriquer.

Le champagne Demi-sec
Il se distingue du Brut par son dosage plus élevé en sucre (24 grammes de sucre par bouteille). Il est conseillé à la dégustation en dessert.
Certains disent que c'est pas bon, mais pour les palais plus délicats, qui aiment mieux les choses plus douces...

Le champagne Rosé
Il est le seul vin français autorisant l'assemblage de vin rouge (de Pinot Noir et de Pinot Meunier, issu de nos parcelles les plus matures) et de vin tranquille.
Certains producteurs cultivent et récoltent leur propre pinot, d’autres l’achètent ailleurs.


Le champagne blanc de noirs
Il est élaboré exclusivement des raisins noirs à chair blanche (Pinot Noir, Pinot Meunier). Ce sont des Champagnes puissants, originaux, par leur large palette aromatique.

Le champagne Blanc de Blancs
Produit à partir du cépage blanc (Chardonnay) c'est un Champagne frais et délicat. Ce cépage est produit dans une moindre proportion sur la Montagne de Reims, il est donc moins présent dans la composition des Champagnes, il apporte néanmoins une fraîcheur essentielle à l'assemblage.

Voyez que ça peut être utile ?


LE CARNET DE ROUTE
13 étapes pour la route du champagne. Ca vous va ?
Oui, 13, c'est bien, non, ça ne porte pas malheur. Sauf si c'est vous qui conduisez.

J’ai compulsé la petite liste des différents producteurs. Pas de jeux de mots stupide auprès du producteur ; doucement, ils peuvent se raidir si vous parlez d'une autre maison proche ou de la maison du même nom, estampillée Gnagna & fils. Si vous n'avez pas compris qu'il y avait une histoire de famille derrière ça, je ne sais pas comment vous l'expliquer !
Voix off de l'assistant : Gracieuse qui donne des cours de diplomatie, j'aurais tout vu !

Repérer les point de Restauration - WC publiques - Parking Bus – non, ça, on s’en fout. Mais il faut quand même repérer les choses utiles : manger et pis... Bref !

Vous voilà plein d'entrain et de motivation, 13 caves ? Même pas peur !
Allez, c’est parti mon kiki !


LE VOYAGE !

Mes dames, on rajuste le soutien-gorge, les poumons sont en place, messieurs, vous savez remettez le 2è cerveau en place, on y va !

ETAPE 3 : On va passer sur le trajet, de toute manière, vous avez dormi, bouquiné, chanté, parlé, regardé le paysage avec un air de vache qui regarde les trains passer.

Cave 1 : Il est 10h, tout va bien, on va amorcer tranquillement. Ici, ils démarrent à 10h, ils ont été biberonnés au champagne, c’est normal. Peut être même qu'ils se sont déjà enquillé une coupe ou deux pour le petit-dej'

ETAPE 4 :
- Prendre délicatement la coupe par le pied et sniffez-la pendant qu'on vous explique le type de champagne, le raisin utilisé, la récolte, la terre, tout ça...
Vous n'avez rien retenu de cette notice, donc, vous n'avez pas étudié avant de venir. Écoutez avec un air connaisseur ce que le sommelier raconte. Un petit hum hum fera l'affaire.
- Goûter. Pas cul sec, sauvage ! Le champ' se déguste. A petites gorgées ou vous allez fâcher le viticulteur !

Pas de chauvinisme facile. Nous savons tous que la bière est la meilleure boisson du monde et que seuls les Belges sont experts dans sa fabrication.
Attention, ici, ils sont pareils. Il n’y a qu’eux qui maîtrisent. Evitez aussi de comparer leur champagne avec le chouchenn, le cidre, le cognac, le vin et autre liquide que vous jugez meilleur. Ils sont susceptibles et acceptent difficilement qu’on critique leur nectar. Vous verrez, il n’est pas si mauvais, même s’il n’égale pas la bière, nous sommes d’accord.


Cave 2 :
Faire une halte au Champagne POMMERY
Prendre le forfait visite et goûtage de champagne avec option millésime. Un minimum, quoi !

ETAPE 5 :
- Apprendre qu’on doit descendre 126 marches ? Ca va pas non ? Avant ou après la dégustation ?
Ben… avant, ça motive. Vous verrez que 126 marches, c’est pas si terrible quand on sait qu’on va avoir du champagne en haut.
D’accord, c’est pas une bonne bière bien fraîche, mais ça compense. On est au pays du champagne ici !

- Refuser de cracher le champagne dans le crachoir quand on a pris la visite avec dégustation.
Eviter de dire : Ça va pas non ? Au prix que ça coûte? Je bois TOUT. Toute la bouteille, oui !
Rien n’interdit de le penser très fort.
Le millésime, remets-en une goutte, j'ai pas vraiment senti le goût

- Visiter la maison Demoiselle en face
Se retenir de faire la blague : « elle était mariée la demoiselle ? »
hihi, on a déjà dû vous la faire, non ?
Trop tard…
Voix off de l’assistant : fallait le mettre dans les recommandations, d’éviter les blagues creuses !


Cave 3 : Il est 12h
Repérer le nouveau caviste avec l'aide de Bobby-Sam
Ecouter d’un air distrait ses explications sur la fabrication du champagne. Vous vous en foutez, vous voulez juste le goûter.
Faire quelques photos un peu floues dans la cave parce que vous avez oublié de régler l’appareil photo en mode « nuit »

- Goûter son champagne, dire au Bobby-Sam
« - Ah celui-là, il tape bien derrière la tête ! «
- Vous rassurer : C'est pas grave! Vous êtes un(e) guerrier(e)

- Réussir à faire la distinction entre le brut et le demi-sec.
Bien ! Étape suivante, le millésime


ETAPE 6 :
Pause dîner – midi – mangeaille si vous préférez. (en Belgique, on dîne le midi, on soupe le soir, c’est comme ça !)
Le restaurateur vous dit :
- Vous allez bien goûter un petit champagne ?
- Ah ben oui ! Avec plaisir !

On est au pays du champagne, après tout ! Boire et manger. Parce que nulle part, on vous a proposé de goûter un de leurs biscuits roses. C’est pas grave, vous avez des speculoos dans votre sac. Comment ça vous n’en avez pas ? Je l’ai pas mis dans la liste ?
Voix off de l’assistant : je l’avais dit…
Ben c’est la base, non ? Bon.

ETAPE 7 :
-Aller acheter des biscuits de Reims. Ca se vend partout.
Les trouver moins bons que les speculoos. Attention, l’élastique est tendu !*

*expression usité dans les Flandres (Nord-Wallonie-Belgique) pour dire que la claque va tomber.


Cave 4 : ça commence à se gâter, il est 14h30

ETAPE 8 : Aller chez Mercier

- Découvrir qu’ils ont inventé un concept en attendant la visite :
Le champagne bu directement de la bouteille, avec une paille
Oui, je sais… On n’oserait pas faire ça avec une bière. On a du respect, nous.

- Clamer dans le train « tchou ! tchou ! »
Se faire petit parce que Sammy-Bob n’est pas content.

Lors de la dégustation où vous avez demandé aussi un brut et un millésime,
- demander d’observer une minute de silence pour les levures mortes, qui se sont sacrifiées pour cette boisson.
- éviter d’écraser une larme, on va vous dire que vous en faîtes trop.

- Proposer une bise au sommelier quand il vous propose la coupe de millésime :
- Lui dire : Toi t'es mignon, fais-moi une bise. C'est une tradition Belge
- Jeter le collègue : Toi non. Tu rentres pas dans la tradition. Boudin, moche. Pchiiiit ! (avec le geste de la main pour le jeter s'il comprend pas)
- se faire raccompagner par la poigne ferme du Bobby-Sam qu’est pas content. Fallait le prendre moins costaud, c’est tout.
Voix off de l’assistant : faut savoir aussi ! S’il peut porter une femme qui profite bien comme vous, fallait pas une fillette !

-penser avec un certain sadisme à la correction de l’assist… pardon, c’est pas pour vous, ça.


ETAPE… J’en était où ? Ah oui, étape 9 (ou noeuf hihi)
Voix off de l'assistant : oui, je confirme, elle a mangé un clown rassis...

-entendre « Vous avez des questions ? » de la part du sommelier
- Voir (trop tard), le Bob se jeter sur vous pour vous donner un autre verre et vous faire taire. Vous ne comprenez pas pourquoi, mais vous buvez. Lui, il sait.

- Rater la marche en sortant.
- Proférer des jurons qui font rougir la guide qui était présente pour aider.

Cave 5 : il est 15h30

ETAPE 10

- Commencer à parler patois au sommelier (propriétaire de la cave)
« - R’mets-en eune goutte, min tiot »*

Voix off de l’assistant : je traduis, parce que la vieille va oublier : remets-en une goutte, mon petit.
- S’étonner qu’il ne comprenne pas ce qu’on raconte.

- Regarder le Sam-Bob avec un air stupéfait
« - Ben pourquoi y comprin rin ? L’est babache ou quoi ? »
Voix off de l’assistant : Ben pourquoi il ne comprend pas ? Il est con ou quoi ?

- Entendre le Bobby-Sam implorer
« - Chut, parle pas si fort »

- Répondre à Sammy « J’aim’bin, j’peux po en ravoir eune lichette ? »
Voix off de l’assistant : j’aime bien, je peux en ravoir un peu ?

- Entendre Bobby ou Sammy, je sais plus, répondre : « - Non on va y aller »
- Répondre, avec raison : « Pfff, on peut jamais s’amuser avec ti. »


ETAPE 11

- Chanter dans la voiture. Chanter faux, bien sûr, et voir le Bob éteindre l’auto-radio

Cave 6 : Déjà 17h00 ? Le temps passe vite quand on s'amuse !

- Jeter son verre derrière son épaule après la dégustation
- Regarder le Sam occupé avec le sommelier, à s’excuser, expliquer… Voilà 6 verres à racheter.
- Baisser la tête dans les épaules quand Bobby râle : Bravo. Merci. Bien !
- Cocher la case pour donner son avis sur le champagne. A côté ! Non, sur la feuille. Bon, on s’en fout, de toute manière, vous n’avez même pas senti le goût.

ETAPE 12

- Sortir du magasin. Se rappeler qu’on a oublié d’enfiler les protège-genoux, et pourtant, za pourrait être zutile. Zefficace, ‘fin zavez compris.


Cave 7 : Aux alentours de 18h00

- S’apercevoir qu’on ne va pas vers une nouvelle cave mais vers le gite. Ben pourquoi ?
- Se dire : Ah oui, une petite sieste s’impose, oui.
- se demander pourquoi ça tangue dans le lit.
- Sombrer dans les bras de Morphée qui tient une coupe de champagne remplie à ras-bord. L'est bien ze Morphée ! Ze t'ai... zzzzzz


LE LENDEMAIN

- Se réveiller et s’apercevoir que vous n’avez pas encore dessaoulé de la veille, que vous avez dormi avec une bouteille. Ben oui, elle est devenue votre meilleure amie, on s’en doutait, une petite soif nocturne, ça arrive quoi ! Pis elle avait la tête de Morphée hier.
- Se lever péniblement avec un mal de crâne carabiné, ne plus se rappeler de la fin de journée de la veille
- Ignorer l’air mécontent de Sammy en prenant des airs mal réveillés (ce qui, en soi, n’est pas très difficile) pendant le petit déjeuner.

- Chercher l’aspirine dans la chambre, mais ne pas la retrouver. S’apercevoir qu’on l’a oubliée sur la table du living avant de partir. Chercher sur le smartphone la pharmacie de garde du coin.
- Faire des yeux de cocker pour convaincre Bobby-Sam de vous emmener à cette pharmacie pour acheter un médicament très important sans quoi vous allez mourir.
Un anévrisme de la cervelle trop gonflée d’une gueule de bois carabinée de la mort qui tue, ça tue, si si

ETAPE 13 (Etape Thérèse !)
Voix off de l'assistant : Assez ! On ne touche plus le fond, là, on le creuse !
- Tenter de détendre l’atmosphère avec Bobby-Sam qui boude en lui racontant une bonne blague.
- Se dire que raconter des blagues quand on a la gueule de bois, c’est encore plus mal.
Voix off de l'assistant : en même temps, si les blagues sont du même niveau, c'est normal !


Cave 7 ou 8, on sait plus.
- Se dire que l’alcool c’est mal, mais décider que c’est pas poli de refuser une petite dégustation. Pis faut soigner le mal par le mal. D'abord. Picétou. Na

- Donner sa carte de paiement au Bob (Sam - Arthur, on s'en fout) pour éviter de repartir avec un primat d'une trentaine de kilos, dormir avec, comme s'il était la chose la plus importante au monde. Puis faut avouer que ça prend de la place dans le lit. Certes, ça ronfle pas, mais c’est plus froid qu’un homme, tout de même.


Cave 9
- Décider de déguster du ratafia. Même pas peur ! Les bulles du champagne, ça rend malade.
-Avoir rapidement des crampes au ventre et se rappeler subitement les conseils sur le ratafia et ses effets rapides.
- Courir aux toilettes et pleurer devant la porte fermée
- Se retenir d'insulter cet enfoi.. de Conn... D'abr.... De Bob qui se marre. Ah non, c'est Sam ? Sam'démange de t'en coller une. Oui ! L’élastique est tendu !
- Menacer le Sam : Attends que je me sois vidé et que j'ai cuvé ! Ouais, t'as raison, la vengeance, c'est mal. Comme l'alcool oui. Que je ne t'y reprenne plus !
- Retenir une grimace quand Bobby-Joe propose d'aller visiter une nouvelle cave.

ETAPE 14

- Courir vers la première personne humaine et capable d'indiquer les toilettes dès la sortie de la voiture. Les trouver tout(e) seul(e) et pousser un gémissement de soulagement dès l'assise.

NB : Si votre compagnon (de souffrance) est aussi votre compagnon/mari/amant/faire-valoir/porte-monnaie dans la vie, il va profiter de votre état de faiblesse. Les hommes sont vils, manipulateurs, ils ne reculent devant rien. Il va vous proposer le tabouret mexicain. Et vous, comme vous souffrez, vous allez accepter !
Messieurs, si votre chauffeur(se – non, pas de lit) est aussi votre compagne/femme/maîtresse/Videuse de portefeuille… Sachez qu’elles sont méchan… Non rien. Prévoyez néanmoins de le payer chèrement durant quelques temps. Oui, une vie pourrait ne pas suffire, c’est exact. Vous avez compris.
Dans la liste du haut, on prévoit de se faire pardonner ? OK

ADDENDUM SUR LA LISTE A PREVOIR
- Un week-end SPA pour madame et ses 3 copines. C’est vous qui régalez pour tout. Ben oui, c’est la base. Vous me remercierez plus tard quand elle aura accepté le tabouret mexicain après le week-end de rêve. Si si.


ETAPE 15 : Décider qu'il est l'heure de rentrer. Il n'est que midi ? Justement, la route va être longue jusqu'à la maison.

- Emmener une bouteille en souvenir. Non, une caisse, avec une bouteille, on a à peine pris le goût. Vous avez tout compris, c’est bien, je suis fière de vous.


Sources :
http://www.routeduchampagne.com/sites/default/files/plan_rdc_160606b.pdf

Merci à Monsieur Bulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Notice à l'usage de ceux qui veulent faire la route du champagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui veulent faire des HP pas trop cher... LOL!!!
» Pour ceux qui veulent se tenir informé
» pour ceux qui veulent savoir ce que c'est le pergamano
» Pour ceux qui veulent rouler en 1/24 en 2010
» Pour ceux qui veulent découvrir Julie Ferrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les gracieuses petites histoires :: Les gracieuses petites notices :: Les gracieuses petites notices-
Sauter vers: